Primature

Switch to desktop Register Login

Bourse RFI Ghislaine Dupont et Claude Verlon : Rachelle Tessougué et Sidi Mohamed Dicko, LES PREMIERS LAUREATS

Les lauréats de la 1ère édition de la bourse créée en hommage aux deux reporters de RFI sauvagement assassinés le 2 novembre 2013 à Kidal, Ghislaine Dupont et Claude Verlon ont été dévoilés hier à l’hôtel Salam au cours d’une cérémonie pleine d’émotion de joie et de douleur retransmise en direct sur les ondes de RFI (Radio France Internationale). Il s’agit de Rachelle Tessougué et Sidi Mohamed Dicko qui ont reçu leur prix des mains, respectivement de François Vannier, filleul de Ghislaine Dupont et d’Apolline Verlon-Raizon, la fille de Claude et d’Agnès Chauveau.
La cérémonie a regroupé autour de la présidente directrice générale du Groupe France Médias Monde, Marie Christine Saragosse, le ministre de l’Economie numérique, de l’Information et de la Communication, Mahamadou Camara, la directrice exécutive de l’Ecole de journalisme SciencesPo de Paris, Agnès Chauveau, l’ambassadeur de France au Mali, Gilles Huberson, le directeur adjoint de la rédaction Afrique de RFI, Yves Rocle, ainsi que des nombreux journalistes et patrons des médias publics et privés maliens.
Initiée par l’Institut national audiovisuel (INA), l’Ecole de journalisme de Science Po de Paris, en collaboration avec l’Office de radiotélévision du Mali (ORTM), la bourse a pour objectif de découvrir et d’encourager les jeunes talents journalistiques et techniques.
Les 20 candidats retenus, ont bénéficié pendant deux semaines de l’assistance de Sophie Marsaudon et Marc Fichet.
Rachelle va effectuer une formation de 4 semaines, du 15 février au 14 mars 2015, au sein de la rédaction de RFI à Issy-les-Moulineaux (92), France, dont deux (2) semaines de formation sur le métier de journalisme assurée par l’école de journalisme de Science Po tandis que Sidi Mohamed Dicko se rendra durant 4 semaines du 15 février au 14 mars 2015, au sein de la direction technique de la radio RFI à Issy-les-Moulineaux (92), France, dont 5 à 10 jours de formation assurée au sein de l’INA à Paris (75).
« C’est une cérémonie empreinte de douleur et de joie qui nous réunit aujourd’hui. Le 2 novembre 2013 à 13h 10mn, Ghislaine Dupont et Claude Verlon ont été lâchement et sauvagement assassinés à Kidal pour leur engagement à donner la parole à l’humanité toute entière », a déclaré Marie-Christine Saragosse qui a présenté la bourse pour les jeunes journalistes africains comme « le choix de l’éducation et du savoir face à l’obscurantisme et à la barbarie ».
La présidente de France Médias Monde a sollicité l’accompagnement des autorités et la population maliennes à tout mettre en œuvre que « justice soit faite et que les assassins soient arrêtés et punis ».
Pour le ministre Mahamadou Camara, la mort de nos deux confères est un acte ignominieux qui est venu salir l’effort et le sacrifice de tout un peuple. « Ils sont mort acteurs et victimes de leur devoir d’informer. A la famille de la presse à leurs familles, je renouvelle au nom du président de la République, au nom du gouvernement, les condoléances les plus attristées du peuple malien » a t-il dit.
Le ministre Camara a placé la journée sous trois thèmes : la vérité, l’engagement et la victoire. « Nous volons savoir la vérité que les coupables de cet assassinat soient arrêtés et traduits devant la justice » a dit Mahamadou Camara, avant de rassurer que la justice malienne est déterminée à faire toute la lumière sur l’événement.
Parlant de l’engagement, il a réitéré le soutien du gouvernement à accompagner la presse malienne dans toutes ses dimensions de développement notamment la formation et la législation.
Concernant la victoire, Mahamadou Camara dira que « cette journée en est une, car en mémoire Ghislaine Dupont et Claude Verlon, la journée du 2 novembre a été décrétée par les Nations unies, « Journée internationale de lutte contre l’impunité des crimes commis contre les journalistes ». « Cela témoigne de la formidable solidarité qui révèle partout dans le monde démontrant ainsi aux forces obscurantistes que leur barbarie ne résistera pas à la fraternité. Il y’aura toujours des hommes et des femmes amoureux de cette noble profession qui prendront le relais », a dit le ministre Camara. Aux bénéficiaires, le ministre de la communication dira qu’ils ont « la lourde tâche de cultiver l’excellence, le professionnalisme et d’exercer la profession par la même envie, le même amour en tout temps en tout lieu quelques soient les difficultés comme Ghislaine et Claude Verlon.
Le ministre Camara a salué une initiative exemplaire qui entretient la flamme, notre liberté de penser d’opinion et d’expression. « Nous avons un devoir d’expérience, un devoir de lucidité qu’était la force de Ghislaine et Claude. La permanence de leur passion, de leur engagement nous invite à les suivre dans leur chemin d’éclatement de lumière ».
La directrice exécutive de l’Ecole de journalisme SciencesPo de Paris, Agnès Chauveau, l’ambassadeur de France, Gilles Huberson, le directeur adjoint de la rédaction Afrique de RFI, Yves Rocle ont tour à tour intervenu pour saluer l’esprit de l’initiative et condamner cet acte ignominieux.
S.TANGARA

Primature - Tous droits réservés

Top Desktop version