Primature

Switch to desktop Register Login

SUR LES CHANTIERS DU DEVELOPPEMENT LE PREMIER MINISTRE SOUMEYLOU BOUBEYE MAIGA A SOFARA

 

Après Konna hier, le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga s’est rendu ce dimanche 10 mars 2019 à Sofara où il a officiellement lancé les travaux de construction d’une centrale électrique hybride financée par la Banque mondiale et le Gouvernement du Mali. Le coût total du projet SHER (Systèmes Hybrides d’Electrification rurale) qui concerne 50 localités dans 5 régions du Mali, est estimé à 32 milliards de F CFA. Sofara, Konna où le Premier ministre a lancé hier les travaux de réhabilitation du port de pêche, Korientzé, Diondiori et Diafarabé sont les 5 localités concernées par le projet dans la région de Mopti.

C’est à la tête d’une forte délégation comprenant 6 ministres et des représentants de la Banque mondiale que le Premier est arrivé à Sofara, chef-lieu de la commune de Fakala dans le cercle de Djenné où une foule enthousiaste l’a accueilli. Dans son mot de bienvenue,  le  maire de la commune a vivement remercié le Premier ministre pour la réalisation d’une centrale qui va contribuer « à l’amélioration des conditions de vie des citoyens, à la promotion des activités génératrices de revenus, à la sécurisation des personnes et de leurs biens et à la réduction de la pauvreté ». Et aussi pour les travaux de protection de la berge à Sofara, même si ces travaux sont inachevés. Il a cependant rappelé que 30  villages de sa commune et 10 autres des communes voisines  avaient le regard tourné vers les 800 ha de la plaine rizicole de Togobéré qui attend toujours les travaux d’aménagement promis.

Le Directeur général de l’Office Riz Mopti n’en dira pas moins en rappelant l’extrême utilité de la plaine dont l’aménagement va profiter à 3200 producteurs grâce à une maîtrise  totale de l’eau avec système de pompage. 100 millions de F CFA  ont déjà été déboursés pour financer les études de 250 ha. Il reste à trouver le gap de 220 millions pour achever les travaux d’études des 550 ha restants et commencer l’exploitation d’une infrastructure qui va sensiblement augmenter la sécurité alimentaire et nutritionnelle et réduire la pression exercée sur les ressources naturelles de la zone.

Le ministre Sambou Wagué de l’Energie et de l’Eau était lui, tout heureux de revenir à l’objet de la cérémonie, en rappelant que l’accès à l’énergie est une priorité du Programme présidentiel d’urgence sociale. C’est pour cela que le gouvernement a décidé de construire des centrales hybrides combinant énergie solaire et diésel pour un mixte énergétique qui va permettre l’extension du réseau de distribution, la réalisation de branchements sociaux, l’installation de kits solaires individuels dans les ménages démunis, la construction d’unités de transformation de produits locaux pour les associations de femmes rurales. Déjà, 397 branchements ont été réalisés à Sofara et Diondiori et 1500 kits solaires ont été installés dans les environs de Sofara et de Korientzé. 

En posant la 1ère pierre de la centrale  de 550 kilowatt-crêtes, dont 220 en solaire alors même que les travaux de construction avaient effectivement commencé, Soumeylou Boubèye Maïga marquait ainsi la volonté du Gouvernement d’être présent au plus près des populations maliennes où qu’elles soient, dans leur lutte quotidienne contre la précarité. 

Avant de s’envoler pour Tombouctou pour la suite de la tournée, le Premier ministre et sa suite ont rendu aux autorités traditionnelles et religieuses, une visite de courtoisie au cours de laquelle ils ont reçu des bénédictions appuyées de toute la commune de Fakala pour le retour de la paix et de la stabilité dans le pays.

Cellule de Communication et de Relations publiques

Primature

 

Primature - Tous droits réservés

Top Desktop version