Primature

Switch to desktop Register Login

class="gkFeaturedItemTitle" COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le lundi 10 juin 2019 15:20

Le gouvernement de la République du Mali informe l’opinion nationale et internationale qu’’une tragique attaque armée a été perpétrée ce lundi, vers 3 heures du matin, dans le village de Sobame Da, dans la commune de Sangha, dans la région de Mopti. Des hommes armés, soupçonnés d’être des terroristes, ont lancé un assaut meurtrier contre ce paisible village.

Le bilan provisoire établi par une mission du Poste de Sécurité de Diankabou dépêchée immédiatement sur les lieux, en présence du maire de Sangha, fait état de 95 morts et de 19 portés disparus, plusieurs animaux abattus et des maisons incendiées. Des renforts sont actuellement déployés dans le secteur et mènent un large ratissage pour traquer les auteurs.

Le gouvernement de la République du Mali présente ses condoléances les plus attristées aux familles endeuillées et assure que toutes les mesures seront prises pour arrêter et punir les auteurs de ce carnage. D’autres informations seront bientôt communiquées sur cette tragique attaque.

Bamako, le 10 juin 2019

Le Ministre de la Communication, Chargé
des Relations avec les Institutions, Porte-Parole du Gouvernement

class="gkFeaturedItemTitle" Développement du Football: le Premier ministre reçoit la FIFA et la CAF

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le samedi 8 juin 2019 22:52

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Dr Boubou Cissé a reçu ce samedi 8 juin 2019 M.Veron Mosengo-Omba, Directeur des associations membres et du développement Afrique et Caraïbes de la FIFA en présence du Ministre des Sports Arouna Modibo Touré.

M. Veron Mosengo-Omba est porteur de message des présidents de la Fédération internationale de football association (FIFA) et de la Confédération africaine de football (CAF). 

L’émissaire de la Fédération internationale de football association (FIFA) et de la Confédération africaine de football (CAF) a donné l’assurance au Premier ministre que leurs organisations respectives seront toujours aux côtés du Mali.

Le Premier ministre a remercié M.Veron Mosengo-Omba pour la visite qu’il effectue au Mali et a déclaré la disponibilité du Gouvernement à travailler de concert avec la FIFA et la CAF pour une normalisation du football malien.

class="gkFeaturedItemTitle" La quinzaine de l'environnement édition 2019

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le samedi 8 juin 2019 19:32

Première activité de la quinzaine de l'environnement édition 2019 à l'école publique de senou dans la classe de 7ème année B1 dont l'effectif est de 93 élèves et la leçon modèle du jour était sur la désertification où les régions de Tombouctou et Kidal ont été prises pour repère par l'enseignant 

La cérémonie est présidée par le gouverneur du district le général Déberekoua Souara qui avait à ses côtés le personnel enseignant sans oublier le Dcap et les représentants des eaux et Forêts....

class="gkFeaturedItemTitle" Dialogue politique: la Coalition des anciens candidats de 2018 à la Primature

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le samedi 8 juin 2019 19:22

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Dr Boubou Cissé, a reçu, ce samedi 8 mai 2019 la Coalition des anciens candidats de 2018 conduite par son président, Yeah Samake. 

Au menu des échanges le dialogue national inclusif et la mise en œuvre de l’Accord politique de gouvernance.

Au nom de ses camarades, Yeah Samaké a réaffirmé au Premier ministre leur volonté de soutenir les actions du Gouvernement. 

Le Dr Boubou Cissé a réitéré sa disponibilité à rassembler toutes les filles et tous les fils du Mali pour consolider la paix et la cohésion sociale.

class="gkFeaturedItemTitle" Gestion des catastrophes naturelles, vers des stratégies durables

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le vendredi 7 juin 2019 17:37

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Dr Boubou Cissé a présidé ce vendredi 7 juin 2019 une réunion pour tirer les leçons des inondations du 16 mai 2019 et élaborer une stratégie d’anticipation des catastrophes naturelles.

Un bilan des actions menées par le Gouvernement a été fait à savoir le recensement et le relogement des familles sinistrées, le déguerpissement des familles des lits des cours d’eau et le curage des caniveaux.

Le Premier ministre a réaffirmé l’urgence à mettre en œuvre des actions concrètes aussi bien dans le District de Bamako que sur l’ensemble du territoire national pour prévenir les effets des inondations.

Plusieurs ministres ont participé à cette rencontre dont ceux en charge de la Sécurité et de la Protection Civile le Général de Division Salif Traoré, le ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, Boubacar Alpha Bah, et le ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire Hamadoun Konaté.

class="gkFeaturedItemTitle" Crise au Centre du Mali: réunion du Cadre politique de gestion

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le jeudi 6 juin 2019 20:05

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Dr Boubou Cissé a présidé, ce jeudi 6 juin 2019, la réunion du Cadre politique de gestion de la crise au Centre du Mali.

L’objectif de ce cadre est de travailler à l’apaisement du climat social et à ramener la sécurité dans les régions du Centre.

Ce Cadre est placé sous la présidence du Premier ministre et regroupe les ministres

chargés des Affaires sociales, de la Justice, de la Défense, de la Sécurité, de l’Administration territoriale, des Affaires étrangères, de la Cohésion sociale, des Affaires religieuses et du Budget.

Selon le ministre des Affaires Étrangères interrogé à la fin de la réunion, l’objectif stratégique est de combiner l’approche politique et l’approche militaire en vue d’apaiser la situation au Centre et d’apporter des réponses durables à la crise.

class="gkFeaturedItemTitle" Le Premier ministre, Dr Boubou Cissé à la Cérémonie d’ouverture de la 9ème Session ordinaire de la 5ème mandature du Conseil Economique Social et Culturel (CESC).

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le mardi 4 juin 2019 22:25

Conformément aux dispositions de l’article 107 de la Constitution, la session ordinaire du CESC est consacrée à la finalisation et à l’adoption du Recueil annuel des attentes, besoins et problèmes de la société civile de toutes les régions, du district de Bamako et des maliens de l’extérieur de notre pays. Ce document élaboré est destiné au Président de la République, au Chef du Gouvernement et au Président de l’Assemblée Nationale.

Par ailleurs, le CESC selon l’article 108 de la loi fondamentale doit être saisi obligatoirement pour avis par rapport à tous projets de loi, de plan et programme à caractère économique, social et culturel.

Pendant la cérémonie, le Président du Conseil Economique Social et Culturel, Boulkassoum Haidara a appelé à l’apaisement du climat social et a encouragé le Chef du Gouvernement à poursuivre les consultations des forces vives en vue d’aboutir au dialogue national inclusif.

C’est sur cette note d’espoir que le Président du CESC a déclaré ouvert les travaux de la 9éme session ordinaire.

class="gkFeaturedItemTitle" Coopération Mali-États-Unis: une Délégation du Pentagone en visite au Mali.

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le mardi 4 juin 2019 22:21

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement Dr Boubou Cissé a reçu en audience ce mardi après midi une délégation du Pentagone en visite au Mali. C’était en présence de l’Ambassadeur du Mali aux États-Unis Mahamadou Nimaga et son homologue américain au Mali Denis B. Hankins. 

La délégation était composée de Kathryn Wheelbarger, sous-Secrétaire par intérim de la Défense chargée des Affaires de sécurité internationale; Michelle Lenihan, adjointe par interim au sous-Secrétaire à la Défense chargée des Affaires africaines.

L’objectif de cette visite était d’échanger sur la situation sécuritaire nationale et la coopération bilatérale Mali-États-Unis.

class="gkFeaturedItemTitle" Vœux du Premier ministre, Chef du Gouvernement au Président de la République à l’ occasion de l’Aïd el Fitr

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le lundi 3 juin 2019 12:09

 

üExcellence Monsieur le Président de la République ;

 

üMesdames, Messieurs les membres du Gouvernement ;

 

üMadame, Messieurs les Présidents des Institutions de la République ;

 

üMesdames, Messieurs les Ambassadeurs Représentants du Corps diplomatiques et des organisations internationales accréditées près le Mali ;

 

üDistingués invités ;

 

üMesdames, Messieurs ;

 

 

 Monsieur le Président de la République,

 

Je voudrais rendre grâce à Allah Soubhana Watallah qui dans sa Clémence et sa bonté infinie nous fait témoins et acteurs de ce jour de Grâce, marquant la Fête de l’Aïd El- Fitr.

 

 

 

La communauté musulmane de notre pays, après un mois ponctué d’actes de foi, de dévotion et de pénitence, de soumission et d’invocations, célèbre dans la ferveur et la communion, la fin du jeun, troisième pilier de l’Islam.

 

 

 

Monsieur le Président de la République,

 

En ce jour béni, je voudrais vous adresser au nom de l’ensemble des membres du Gouvernement et au mien propre, mes vœux sincères de bonheur, de prospérité, de longévité et de santé.

 

 

 

Ces vœux nous les formons pour votre distinguée épouse, pour les membres de Votre famille, pour tous Vos proches, pour vos collaborateurs.

 

 

 

Monsieur le Président de la République,

 

Puisses Allah Le Tout-Puissant, Le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux Vous assister et Vous auréoler continuellement dans l’accomplissement de Vos Hautes Charges, au service et pour le bénéfice exclusif de notre Vaillant Peuple qui vous a commis à cette exaltante mission en vous renouvelant sa confiance.

 

 

 

Le mois béni de ramadan, en même temps qu’il tirait vers sa fin a annoncé le début de l’Hivernage. Nous formons le vœu afin qu’Allah gratifie notre pays d’une saison de pluies bienfaitrice.

 

 

 

Dans sa Miséricorde, Allah a fait Grâce aux jeuneurs, dans leur pénitence, de pluies adoucissantes et apaisantes, au cœur d’une météo caniculaire. Il s’agit là, assurément, d’une des nombreuses manifestations de Sa bonté infinie envers les fidèles. 

 

 

 

Il nous plait de rappeler la difficile et complexe crise sociale que nous vivons dont des aspects fort importants sont cependant en voie de résolution, la situation sécuritaire au centre et au nord de notre pays, particulièrement au centre, qui préoccupe au plus haut point le gouvernement sous votre clairvoyante direction.

 

 

 

Des mesures fortes et courageuses sont en cours pour la juguler et permettre ainsi à nos compatriotes de retrouver la quiétude et le vivre-ensemble d’antan.

 

 

 

Nous ne pouvons ne pas évoquer, dans ces circonstances, les inondations résultant des pluies diluviennes du mois de mai ayant causé des pertes en vie humaines, des dégâts matériels importants et des centaines de Sans-abris. Le gouvernement, sous votre impulsion a pris des mesures énergiques et adéquates pour faire face à la situation, en relogeant et en apportant l’accompagnement de la Nation à ces personnes en détresse.

 

 

 

Il en a été de même des personnes déplacées par le fait de l’insécurité au Nord et Centre de notre pays, qui ont bénéficié de la solidarité de la nation.

 

 

 

Ces situations ont occupé au plus haut point l’agenda du gouvernement, depuis sa formation, le 05 mai 2019.

 

 

 

Monsieur le Président de la République,

 

Je rappelle, volontiers ces désastres, pour dire combien la situation de notre pays, aux plans social et sécuritaire reste difficile et préoccupante. Et dire également que, conforment à vos orientations, le Gouvernement est déterminé et pleinement engagé à leur trouver, sous Votre autorité, des solutions rapides, appropriées et durables.

 

 

 

Du reste, Monsieur le Président, c’est bien à cela que vous nous avez commis, au lendemain de la formation du Gouvernement, à travers Votre Lettre de Mission inspirée par votre projet de société, dont la portée et la pertinence n’échappent pas au Gouvernent de mission que j’ai l’honneur et la responsabilité de conduire.

 

 

 

C’est dans cet esprit que, sans tarder, le Gouvernement s’est mis à la tâche en vue de l’application diligente et fidèle des clauses de l’Accord Politique de Gouvernance, signé avec la classe politique et les acteurs de la société civile, le 02 mai dernier.

 

 

 

Monsieur le Président de la République,

 

L’Accord est un nouvel élan qui se veut englobant, en ce sens qu’il prend en compte non seulement votre projet de société AN KA MALI BA BE KA TA GNE, mais également les préoccupations légitimes des autres forces politiques de la Nation qui sont tout autant concernées par le devenir de notre pays que vous l’êtes.

 

 

 

Nous savons qu’au nombre de ces projets, la conduite d’un dialogue politique inclusif, le processus diligent et consensuel de révision de la constitution, le renforcement de la cohésion nationale, la lutte contre le terrorisme et l’insécurité, la restauration de nos valeurs, la protection et la promotion des maliens de l’extérieur, retiennent votre très haute attention.

 

 

 

L’annonce de ce dialogue a suscité un grand espoir au sein de la famille dont vous avez la lourde charge, c’est-à-dire la famille Mali. Une famille, nous le sommes, non pas par le hasard de la colonisation qui a dessiné nos frontières, mais par l’histoire de nos différentes communautés qui, depuis des temps immémoriaux, ont été en contact, ont formé des entités politiques de diverses tailles, mais surtout qui ont forgé des liens de sang que, ni la politique, ni la guerre ne pourra annihiler.

 

 

 

Monsieur le Président de la République,

 

Le dialogue politique pour nous, n’est pas un EVENEMENT, mais plutôt un processus, exigeant une analyse sans passion de la crise qui secoue le pays et la formulation de propositions de solutions concrètes, le tout dans le respect des Institutions de la République et de la Constitution. Nous espérons rassembler tous les acteurs politiques maliens et susciter une participation active dans ce processus qui exigera également de nous une forte introspection sans complaisance mais sans verser dans l’auto-flagellation.

 

 

 

Le dialogue politique peut apporter la paix au Mali ou tout au moins créer les bases d’une paix durable à travers l’adoption de mesures innovantes combinant actions de sécurisation, dialogue communautaire et développement local et enfin, par une appropriation nationale de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger. Nous avons à combattre une guerre et cette guerre comporte plusieurs batailles politiques qu’il nous faut absolument gagner.

 

 

 

Si nous arrivons à rassembler toutes les forces vives de la Nation et les inclure toutes dans le processus du dialogue politique, cela constituera déjà une victoire et ainsi nous pourrons aller d’une bataille gagnée à une autre pour enfin vaincre les démons de la division, de l’obscurantisme religieux, de la corruption et de l’enrichissement illicite, les démons du terrorisme.

 

 

 

Monsieur le Président de la République,

 

 

 

Distingués invités,

 

 

 

Dialoguer n’est pas signe de faiblesse, bien au contraire, "Le dialogue est l’arme des forts et non des faibles, c’est l’arme de ceux qui font passer leurs problèmes généraux avant les problèmes particuliers, avant les questions d’amour propre" disait Félix Houphouët-Boigny, c’était le 1er Janvier 1970 devant le Corps diplomatique. Refuser le dialogue ce serait donc un signe de faiblesse, une fuite de responsabilité.

 

 

 

Aujourd’hui, nous sommes face à l’histoire, nous ne pouvons fuir nos responsabilités, nous ne pouvons pas fermer les portes de nos bureaux et de nos maisons aux autres, nous devons ouvrir les bras, embrasser l’autre au lieu de le repousser. C’est à cela que seront invités toute la classe politique malienne, la société civile dans sa diversité, les autorités religieuses et les autorités traditionnelles.

 

 

 

Le dialogue nous permet de mieux nous comprendre et comme l’a dit Amadou Hampaté BA, paraphrasant un maître africain il y a «ma» vérité et « ta » vérité, qui ne se rencontreront jamais. «LA» Vérité se trouve au milieu. Pour s’en approcher, chacun doit se dégager un peu de « sa » vérité pour faire un pas vers l’autre. C’est seulement à travers le dialogue que nous pourrons arriver à la « vérité ».

 

 

 

Monsieur le Président de la République,

 

Les grands chantiers ouverts par mes prédécesseurs sous votre impulsion seront poursuivis et parachevés, de nouveaux chantiers verront le jour pour raffermir notre nation, redonner confiance aux maliennes et maliens, ramener la paix et la sécurité dans tous les coins de notre pays.

 

 

 

L’adoption récente du CREDD 2019-2023 marque votre volonté de créer les conditions d’une croissance économique inclusive et durable et la transformation structurelle de fondations de notre économie.

 

 

 

Monsieur le Président de la République,

 

Terminant comme j’ai commencé, je voudrais implorer Allah SWT, le Tout-Puissant et Miséricordieux, afin qu’Il accepte les prières dites au cours de ce mois béni de Ramadan, et qu’il exauce les vœux formulés pour Vous, pour notre chère patrie, le Mali, pour chacun des pays voisins frères et amis, et pour l’ensemble des pays de la Oummah islamique.

 

 

 

Je vous remercie de votre très haute et aimable attention.

 

 

 

 

class="gkFeaturedItemTitle" Lancement de la station de pompage d’eau potable de Kabala

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le samedi 1 juin 2019 14:55

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement Dr Boubou Cissé a présidé ce samedi matin la cérémonie de mise en eau de la station de pompage de Kabala.

Le projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako à partir de la localité de Kabala a pour objectif d’assurer l’approvisionnement correct et durable en eau potable de la ville de Bamako et environs. Il porte sur la réalisation, en deux phases, d’une nouvelle station de production de 144 000 m3 d’eau potable par jour en phase I avec un doublement de cette quantité en phase II.

Selon le Premier ministre : ”l’accès à l’eau potable est un droit humain, il est du devoir de l’Etat de garantir ce droit à tous les citoyens”.

D’un coût total de près de 170 milliards de FCFA, financé par le Gouvernement malien en partenariat avec l’Agence française de développement, la Banque islamique de développement, la Banque européenne d’investissement, le Fonds koweïtien et la Banque ouest africaine de développement.

class="gkFeaturedItemTitle" ALLOCUTION DU DR. BOUBOU CISSE PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT MINISTRE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le vendredi 31 mai 2019 18:21

 

allocution

 

Dr. Boubou cisse

Premier ministre, chef du gouvernement MINISTRE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES

 Cérémonie de signature de l’Accord de financement relatif au Projet « Accélérer les Progrès vers la Couverture Sanitaire Universelle »

 Date : vendredi, 31 mai 2019 à 09h00.

 Lieu : salle de conférence de la Primature.

 

§  Monsieur le Ministre de la Santé et des Affaires Sociales ;

§  Madame la Directrice des Opérations de la Banque mondiale pour le Mali ;

§  Chers collaborateurs ;

§  Chers Invités ;

§  Mesdames, Messieurs, en vos rangs et qualités.

 

Permettez-moi, à l’entame de mes propos, de vous souhaiter la bienvenue dans nos locaux à la primature, dans  le cadre de la signature de la convention de financement du Projet « Accélérer les Progrès vers la Couverture Sanitaire Universelle ».

La cérémonie illustre, encore une fois, l’excellente relation de coopération qui unie le Gouvernement de la République du Mali et le Groupe de  la Banque mondiale. Elle est le signe de l’amplification d’une série d’opérations structurantes entre notre institution commune et notre pays.

 §  Madame la Directrice des Opérations de la Banque mondiale pour le Mali.

Cet accord que nous venons de signer, d’un montant de 60 millions de Dollars US, soit environs 33, 78 milliards de FCFA, dont 50 millions de Dollars US de Don IDA et 10 millions de Dollars US de Don du « Mécanisme de Financement Mondial » (G.F.F),  témoigne, une fois de plus,  l’adhésion et le soutien  du Groupe de la Banque mondiale aux politiques et stratégies de développement de notre pays.

Par la présente opération, le Groupe de la Banque mondiale, à travers l’IDA, marque davantage sa présence et son engagement sans faille aux côtés du Gouvernement de la République du Mali pour l’atteinte des objectifs de développement  du Mali.

C’est vous dire combien ce projet s’intègre pleinement dans les priorités du Gouvernement inscrites dans le nouveau Cadre Stratégique pour la Relance Economique et le Développement Durable (CREDD 2019-2023), notamment en son Axe prioritaire n° 5 intitulé « le développement du capital humain ».

 

§  Monsieur le Ministre de la Santé et des Affaires Sociales ;

§  Madame la Directrice des Opérations de la Banque mondiale pour le Mali ;

§  Chers Invités ;

§  Mesdames et Messieurs.

 Le présent projet, qui s’inscrit dans le cadre du Programme de Développement Socio-Sanitaire au Mali, vise à améliorer l’utilisation et la qualité des services de santé reproductive, maternelle, néonatale, infantile, adolescente et de nutrition, en particulier parmi les ménages les plus pauvres dans les zones ciblées, à travers :

 -      le renforcement de la prestation de services de santé grâce au financement basé sur la performance ;

 -      le renforcement des activités de santé communautaire ;

 -      le renforcement de la gestion pour améliorer la performance du système de santé.

Le projet couvre :

 -      l’ensemble des 10 districts sanitaires de la région de Koulikoro ;

 -      03 districts sanitaires de la région de Mopti (Bandiagara, Bankass et Mopti) ;

 -      03 districts sanitaires de la région de Ségou (Barouéli, Bla et Ségou) ;

 -      Et 10 Centres de Santés Communautaires (CSCOM) de la région de Gao.

La réalisation du projet permettra à notre pays d’accélérer la couverture sanitaire universelle en développant des interventions innovantes à fort impact et en renforçant la gestion du système de santé et la gouvernance financière.

§  Madame la Directrice des Opérations de la Banque mondiale pour le Mali.

Cet appui financier vient témoigner, encore une fois, de l’excellente collaboration que vous avez su entretenir entre notre institution commune et le Gouvernement de la République du Mali. Recevez mes vives félicitations !

 Permettez-moi, enfin, de réitérer les vifs remerciements du Gouvernement de la République du Mali et les miens propres aux plus hautes autorités du Groupe de la Banque mondiale, aux équipes de Washington et de Bamako ainsi qu’aux cadres maliens pour les efforts déployés pour le développement du projet et pour l’aboutissement  de son financement aujourd’hui.

 Je voudrais, pour conclure, Madame la Directrice des Opérations, vous donner toute l’assurance, et à travers vous au Groupe de la Banque mondiale, que toutes les mesures idoines seront prises pour permettre la bonne exécution des projets financés au Mali, particulièrement celui qui nous réunit aujourd’hui, contribuant ainsi à la réussite de la mise en œuvre de notre stratégie de croissance accélérée et de son plan d’actions.

 Je vous remercie de votre aimable attention.

 

Bamako, le 31 mai 2019

 Dr. Boubou CISSE,

 

Officier de l’Ordre National.

 

 

class="gkFeaturedItemTitle" Accélérer les progrès vers la couverture sanitaire universelle: Don de la Banque mondiale

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le vendredi 31 mai 2019 17:50

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé a présidé ce vendredi 31 mai 2019, une cérémonie de signature d’un Accord de don de 60 millions de dollars que la Banque mondiale consent au Gouvernement du Mali pour la mise en place du Projet Accélérer les progrès vers la couverture sanitaire universelle.

Pour la Directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Mali, Soukeyna Kane la Couverture sanitaire universelle (CSU) fait partie des Objectifs de Développement Durable (ODD) adoptés en septembre 2015 et repose sur deux piliers fondamentaux que sont l’accès à des soins essentiels de qualité pour la population, et la minimisation du risque financier lié aux paiements directs pour les dépenses de santé ».

Selon le Premier ministre Dr Boubou Cissé : « La réalisation du projet permettra à notre pays d’accélérer la couverture sanitaire universelle en développant des interventions innovantes à fort impact et en renforçant la gestion du système de santé et la gouvernance financière”.

Le Premier ministre a remercié la Banque mondiale pour son engagement constant aux côtés du Mali.

class="gkFeaturedItemTitle" Coopération Mali-Norvège: La Première ministre du Royaume de Norvège en visite au Mali

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le vendredi 31 mai 2019 15:59


Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Dr Boubou Cissé a reçu la Première ministre du Royaume de Norvège, Mme Erna Solberg, ce jeudi 30 mai 2019 en présence du Ministre de la Défense et des Anciens Combattants Général de Division Dahirou Dembélé, du Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile Général de Division Salif Traoré, du Ministre de l’Energie et de l’Eau Sambou Wague et de la Ministre de la Culture N’diaye Ramatoulaye Diallo.

Au cœur des échanges, les questions sécuritaires, économiques et de développement. Le Mali est inscrit parmi les 12 pays prioritaires de la coopération norvégienne dans le monde. Un mémorandum d’entente sur la coopération existe entre les deux pays depuis le 14 décembre 2004. Il fut complété par un autre signé le 10 février 2011.
Au plan multilatéral, la Norvège soutient le Mali à travers sa présence au sein de la MINUSMA et de l’EUTM pour la sécurisation et la stabilisation de notre pays, ainsi que la formation des forces armées et de sécurité maliennes.

Les deux pays ont procédé à la signature, le 11 juin 2018, de l’Accord de subvention relatif au Projet MLI-17/0009 IER « Adaptation de l’Agriculture et de l’Elevage au changement climatique», d’un montant de 56,5 millions de couronnes norvégiennes, soit 6 millions d’euros.
D’autre part, la visite a été marquée par la signature d’une convention pour la réalisation d’une station solaire de 33 MGW à Ségou par la société Ségou Solar et l’entreprise Scatec Solar de Norvège. Le Ministre de l’Energie et de l’Eau Sambou Wague et le Président Directeur Général de Ségou Solar Jean François Gauvin ont paraphé ladite convention.
En 2016, Mme Erna Solberg a coprésidé le groupe de défense des Objectifs de Développement Durable (ODD) du Secrétaire général des Nations Unies. Parmi ces objectifs, elle s'intéresse particulièrement à l'accès à une éducation de qualité pour tous, en particulier les filles et les enfants des zones de conflit. Elle a donc profité de cette rencontre pour demander au Premier ministre Dr Boubou Cissé de s’engager dans cette campagne en signant le ballon symbolisant les (ODD).

Mme Erna Solberg a profité de cette rencontre pour officiellement restituer au Mali un ancien manuscrit, qui est un ouvrage de grammaire arabe écrit par Ibn Malick (1204-1274) au XIIIème siècle.

En Afrique de l’Ouest, il figure dans le registre des manuscrits de grammaire les plus étudiés.
Le Premier ministre s’est réjoui du retour de ce patrimoine d’une valeur inestimable pour le Mali. Il a également remercié la Norvège qui à travers cette restitution respecte la Convention de 1970 dont nos deux pays sont signataires et qui stipule l’interdiction et le transfert de propriétés illicites des biens culturels.

Le Dr Boubou Cissé a salué l’engagement de la Norvège aux côtés du Mali et remercié le Gouvernement de la Norvège pour cette démarche volontariste au nom du Président de la République, Chef de l’Etat SEM Ibrahim Boubacar Keita Coordinateur de l’Union Africaine pour la culture les arts et le patrimoine dont une des missions est la restitution du patrimoine africain

class="gkFeaturedItemTitle" Bamako: arrivée de la Première ministre de la Norvège

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le vendredi 31 mai 2019 07:40

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Dr Boubou Cissé, a accueilli ce jeudi 30 mai 2019 à l’Aeroport International Président Modibo Keïta-Senou, Mme Erna Solberg, Première ministre du Royaume de Norvège.

Mme Erna Solberg entame une visite de deux jours dans notre pays au cours de laquelle elle aura des entretiens politiques de haut niveau avec les autorités maliennes sur le renforcement de la coopération dans le domaine économique, de la défense et de la sécurité.

Elle saisira également l’occasion de visiter le contingent norvégien déployé au sein de la Minusma.

Sous-catégories

Primature - Tous droits réservés

Top Desktop version