Primature

Switch to desktop Register Login

class="gkFeaturedItemTitle" Campagne de vaccination du cheptel national

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le dimanche 25 novembre 2018 01:38

Le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga a lancé l’édition 2018-2019 Après Marka Koungo en 2014, Samanko en 2015, Kati-Drall en 2016 et Bougoula-Hameau en 2017, c’est Baguineda qui a eu l’honneur d’abriter le lancement officiel de la campagne 2018-2019 de la campagne de vaccination du cheptel national. 

C’était sous la présidence du Premier ministre, Chef du Gouvernement M.Soumeylou Boubeye Maïga, ce samedi 24 novembre 2018, et en présence du Ministre de l’Elevage et de la Pêche Mme Kane Rokia Maguiraga, des membres du Gouvernement, du Président de l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture du Mali ( APCAM), du Gouverneur de la région de Koulikoro, des notabilités du chef lieu d’arrondissement de Baguineda, des éleveurs et une foule nombreuse d’habitants de la localité. Il est revenu au Chef du Gouvernement d’administrer la première dose de vaccin à un bovin. Il a ensuite déclaré à la presse qu’il représente à cette cérémonie le Président de la République qui attache au monde rural, en général, et aux éleveurs en particulier un intérêt particulier. Pour preuve, les nombreux projets initiés dans le domaine par le Gouvernement. Entre autres, la construction prochaine d’une unité laitière dans la nouvelle zone industrielle. Au nom de Chef de l’État, le Premier ministre a réitéré l’engagement du Gouvernement à poursuivre et intensifier les efforts déployés en faveur du monde rural aux fins d’améliorer ses conditions de travail et de production pour mieux approvisionner le marché national. Le Premier ministre, au nom du Chef de l’État, a mis à la disposition du ministre de l’Elevage et de la Pêche des doses de vaccins et des équipements ( motos, glacières...). Dans son intervention, le porte-parole des éleveurs de Baguineda a tenu à remercier le Premier ministre et le Gouvernement pour les initiatives relatives aux doses de vaccins offertes, la subvention des aliments bétails et la mise à disposition d’équipements. Il a également soumis au Premier ministre les doléances des éleveurs, dont le plus importante est la persistance de la fièvre aphteuse qui touche le bétail. Enfin le porte-parole des éleveurs a sollicité le PM pour l’aménagement d’une aire d’abattage répondant aux normes internationales. Le Président de l’APCAM Bacary Togola, a renouvelé les remerciements du monde rural au Gouvernement pour avoir consacré à ce secteur 15% du budget de l’Etat. Le ministre de l’élevage et de la pêche, Mme Kane Rokia Maguiraga, pour sa part, dira que l’objectif de la campagne de vaccination est de renforcer la protection sanitaire et le contrôle des maladies. Selon madame la ministre, la campagne 2017-2018, lancée par le Chef de l’Etat en 2017a connu une hausse taux de vaccination. Concernant la péripneumonie contagieuse bovine, le taux de vaccination du cheptel a progressé passant de 69,30% à 80,47% et le nombre de foyers a baissé (de 9 à 4). Pour cette campagne, le but sera, selon la ministre de l’Elevage et de la Pêche, de vacciner 56 680 830 bêtes (toutes espèces confondues) contre plusieurs maladies dont les principales sont la fièvre aphteuse, la péripneumonie contagieuse bovine et la maladie de Newcastle.

 

class="gkFeaturedItemTitle" Lutte anti-terroriste dans le Centre du Mali

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le samedi 24 novembre 2018 18:40

La neutralisation d'une base de commandement de la katiba d'Ansar Eddine du Macina est le fruit d'une action coordonnée et concertée entre les armées du Mali et de la France. Dans la nuit du 22 au 23 novembre 2018, les Forces armées maliennes (FAMAs) et l'Opération française Barkhane ont mené une opération coordonnée d'envergure sur une base abritant le commandement de la Katiba d’Ansar Eddine du Macina. Cette opération, tel que l'a rappelé le Ministère de la Défense et des Anciens Combattants, a permis de neutraliser une trentaine de terroristes dont Djourétou, le chef de base ; Bobala, le Chef des opérations et probablement Amadou Kouffa, le chef de la Katiba du Macina affiliée à Al Qaida. Ce succès militaire traduit, assurément, la montée en puissance des FAMAs, la qualité des renseignements, ainsi que l'interopérabilité avec les forces internationales, en particulier avec Barkhane. Elle traduit également le couronnement de l'engagement des hautes autorités maliennes, soutenues par la hiérarchie militaire, à stabiliser le Centre du pays en vue du retour de L'Etat et des services sociaux de base. En visite dans le Centre en février 2018, le Premier ministre M. Soumeylou Boubèye MAIGA avait en effet déclaré la ferme détermination de l'Etat à mener une lutte sans merci contre les groupes terroristes et à les traquer partout où ils se trouvent : "Ceux qui troublent la paix et la quiétude des populations en créant la pagaille sont nos ennemis. Nous allons les combattre et nous irons les chercher partout où ils se cachent" avait prévenu M. MAIGA. Le Chef du Gouvernement n'a eu de cesse de réitérer cette déclaration au cours de chacune de ses visites dans la région de Mopti. Concrètement, la volonté du Gouvernement malien s'est traduite par une augmentation substantielle des effectifs militaires et un changement radical de posture. Désormais, l'armée prend des initiaves dans le sens de l'offensive. Elle attaque et nettoie les repaires des pseudo-djihadistes jusque dans leurs deniers retranchements. "Nous sommes prêts à augmenter les effectifs jusqu'à dix mille hommes, s'il le faut, dans le Centre du pays" avait notamment déclaré M. Soumeylou Boubèye MAIGA en mars 2018, lors d'un périple qui lui a fait visiter 5 des 8 cercles de la région de Mopti (Mopti, Badiangara, Bankass, Koro et Djenné). Cette forte présence spatiale de l'armée a tout d'abord permis de créer les conditions de la tenue de l'élection présidentielle de juillet-août 2018, puis la neutralisation, depuis hier, de cette base abritant un commandement de la katiba de Ansar Eddine du Macina. Avec à la clef des pertes immenses pour l'ennemi et un affaiblissement à la fois de son leadership et de ses capacités logistiques. Le Gouvernement du Mali continuera sa lutte contre le terrorisme avec vigueur et détermination. Parallèlement, il intensifiera ses efforts pour combiner les actions de lutte et de prévention avec celles visant le développement. De même, les espaces politiques de dialogue ouverts avec les groupes et individus qui acceptent de déposer les armes et de s'inscrire dans un processus de paix et de réconciliation seront renforcés et revitalisés. 

Cellule Communication de la Primature.

 

class="gkFeaturedItemTitle" Développement du Sahel: convergence de vue entre le Mali et les Nations Unies.

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le vendredi 23 novembre 2018 19:10

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement M.Soumeylou Boubeye Maïga a reçu ce vendredi 23 novembre M.Ibrahim Thiaw, conseiller spécial du Secrétaire général de l’organisation des Nations Unies pour le Sahel. 

M. Thiaw a présenté au Chef du Gouvernement le Plan de soutien des Nations Unies pour le Sahel lancé par lancé au mois de juillet dernier.L’objectif global de ce Plan est d’intensifier les efforts pour accélérer la prospérité partagée et la paix durable dans les pays du Sahel et la région en mettant en oeuvre les priorités pour réaliser l’Agenda 2030 pour le développement durable et l’Agenda 2063 de l’Union africaine.
Le Premier ministre a félicité le Secrétaire général des Nations pour l’élaboration du Plan qui participe d'une demarche plus globale structurée autour de la stratégie Sahel de l'ONU. En insistant sur le lien entre sécurité et développement, le Chef du gouvernement a exprimé la disponibilité de son Gouvernement à travailler de concert avec tous les acteurs qui souhaitent s’impliquer dans le développement et la stabilité du Sahel. 

À sa sortie d’audience M.Thiaw s'est réjouit devant la presse de la convergence entre la vision de développement prônée par les Nations Unies et celle du Gouvernement du Mali.

class="gkFeaturedItemTitle" Commémoration des 130 ans de l’arrivée des premiers missionnaires Chrétiens au Mali:

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le samedi 17 novembre 2018 02:13

SBM ACCUEILLE LE CARDINAL PAROLIN. 

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement M.Soumeylou Boubeye MAIGA a accueilli ce vendredi 16 novembre 2018, à l’aéroport international Président Modibo Keïta Sénou, le Cardinal Pietro Parolin, Secrétaire d’Etat du Saint-Siège. Le Cardinal Pietro Parolin sejourne à Bamako dans le cadre de la commémoration 130e anniversaire de l’arrivée au Mali des premiers missionnaires chrétiens. À son arrivée, il a déclaré à la presse être au Mali à la demande du Saint Père, le Pape François, qui n’a pu faire le déplacement. En outre, il a fait part de sa joie et de son bonheur d’être au pays de Soundiata Keïta. Le Secrétaire d’État de l’État du Vatican est chargé des affaires politiques et diplomatiques. Il a rang de Premier ministre et représente le Pape, chef de l’Etat du Vatican, dans ses rapports avec les autres États.

 

class="gkFeaturedItemTitle" Dialogue politique: SBM se rend chez Oumar Mariko.

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le samedi 17 novembre 2018 02:08

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement M. Soumeylou Boubeye MAIGA a poursuivi ce vendredi 16 novembre 2018 sa série de rencontres avec la classe politique en se rendant au siège du parti Solidarité africaine pour la démocratie et l’indépendance (SADI), où il a rencontré la direction du parti conduite par son président l’honorable Oumar Mariko. Au menu des échanges entre les deux personnalités la conférence sociale que le Gouvernement envisage d'organiser à la mi-janvier, les concertations régionales sur la réorganisation administrative et les réformes politiques et institutionnelles.

 

class="gkFeaturedItemTitle" DIPLOMATIE: L’Ambassadeur des États-Unis d’Amérique au Mali fait ses adieux au Premier ministre.

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le vendredi 16 novembre 2018 14:32

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, M. Soumeylou Boubeye MAÏGA a reçu ce vendredi matin Son Excellence Monsieur Paul FOLMSBEE, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire dès États-Unis d’Amérique au Mali avec résidence à Bamako, en fin de mission. 

Le diplomate américain était venu faire ses adieux au Chef du Gouvernement qui a salué sa contribution au resserrement des relations bilatérale entre deux pays. Le Premier ministre lui a également exprimé la disponibilité du Gouvernement du Mali à œuvrer, de concret avec le gouvernement Américain, à l'élargissement de la coopération bilatérale à des domaines d’intérêt réciproque et mutuellement bénéfiques. 

À la fin de l’audience, les deux personnalités ont procédé à un échange de cadeaux.

class="gkFeaturedItemTitle" Coopération Mali – République Tchèque

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le jeudi 15 novembre 2018 19:21

LE VICE MINISTRE TCHÈQUE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES THOMAS KRYL CHEZ LE PREMIER MINISTRE SOUMEYLOU BOUBÈYE MAÏGA

En perspective de l’ouverture, très prochainement, de l’Ambassade de la République Tchèque au Mali, le Vice ministre Tchèque des Affaires étrangères Tomas Kryl a été reçu, en audience le jeudi 14 novembre 2018, par le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga.

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement M.Soumeylou Boubèye Maïga a reçu en audience, ce jeudi 15 novembre 2018, Son Excellence Monsieur Tomas Kryl, vice-ministre des Affaires Étrangères de la République Tchèque.

Au cours de l’audience, le diplomate Tchèque a annoncé au Chef du Gouvernement l’ouverture prochaine d’une ambassade de son pays à Bamako. Il a aussi informé le Premier ministre que la République Tchèque va augmenter l’effectif de son contingent militaire tant au niveau de la MINUSMA qu’au niveau de Eucap sahel.

Le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga s’est réjoui, pour sa part, de cette décision du Gouvernement Tchèque d’ouvrir dans notre pays une chancellerie. Ce qui va contribuer au raffermissement des relations de coopération entre le Mali et la République Tchèque. Le Premier Maïga a remercié le vice-ministre Tchèque des Affaires Étrangères pour l’aide que son pays apporte au Mali. Notamment dans le domaine de la formation de nos forces de défense et de sécurité.

class="gkFeaturedItemTitle" Réduction de la mortalité infantile:

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le mercredi 14 novembre 2018 21:36

UNE DELEGATION DE LA FONDATION BILL GATES, DE L’UNIVERSITE DU MARYLAND ET DE LA LONDON SCHOOL REÇUE PAR SBM

Le Premier ministre Soumeylou Boubeye Maïga a reçu, ce mercredi 14 novembre 2018 une délégation de la fondation Bill et Mélissa Gates, de l’université du Maryland et de la London School conduite par le Docteur Camilla Ducker et le Professeur Karen Kotloff.

La délégation était venue échanger avec le Chef du Gouvernement sur leur projet qui vise à fournir gratuitement aux enfants de 0 à 5 ans des antibiotiques ( Azithromycine). Ce médicament donné à des enfants permettra en effet de réduire la mortalité infantile. La délégation a ainsi pour objectif de distribuer des doses d’antibiotiques dont la valeur est estimée à 40 millions de dollar US.

Le Chef du Gouvernement a remercié ses hôtes du jour pour cette initiative qui vise à réduire la mortalité infantile.Il leur a en outre assuré du soutien du Gouvernement malien.

 

class="gkFeaturedItemTitle" Intenses activités du Premier ministre pour raffermir les relations avec les partenaires et consolider le dialogue politique et social déjà enclenché

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le mercredi 14 novembre 2018 13:58

Soumeylou Boubèye Maïga a poursuivi, le mardi 13 novembre 2018, ses prises de contact avec les acteurs de la vie politique, économique et sociale de notre pays en vue de les informer des chantiers du Gouvernement relatifs à l’organisation de la conférence sociale sur les conditions de vie et de travail du monde des travailleurs Maliens et des concertations régionales sur la réorganisation administrative. La démarche du Premier ministre est aussi de recueillir les attentes et préoccupations de différentes couches sociales, professionnelles et politiques.

Après le parti Yèlèma, l’AMM et les groupes parlementaires de la majorité présidentielle, le lundi 12 novembre, et bien d’autres précédemment, c’était les partenaires techniques et financiers regroupés autour de la Troïka élargie et le parti RpDM de l’ancien Premier ministre Cheick Modibo Diarra d’accueillir, le mardi 13 novembre, Soumeylou Boubèye Maïga aux fins d’échanger avec eux sur les préoccupations de l’heure. C’était dans une ambiance décontractée.

Dans la même suite, le Chef du Gouvernement a passé le message de la volonté du Gouvernement d’organiser une conférence sociale et des concertations régionales sur le découpage administratif.

En réponse, le patron du RpDM, Cheick Modibo Diarra a d’abord salué la démarche du Premier ministre de ses efforts d’information et d’explication et l’a félicité pour l’initiative de consulter les citoyens et les leaders sur les questions qui engagent la vie de la nation. Cheick Modibo Diarra a rassuré le Premier ministre Soumeylou Boubeye Maïga de l’accompagnement et de la participation du RpDM à la réussite des deux rendez-vous.

class="gkFeaturedItemTitle" Réorganisation administrative du territoire:

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le mardi 13 novembre 2018 12:33

LE PREMIER A PROCEDE AU LANCEMENT DE LA CONCERTATION REGIONALE DE BAMAKO.

Le Premier ministre Soumeylou Boubeye Maïga a procédé ce mardi matin, au Gouvernorat de Bamako, au lancement des concertations régionales du District de Bamako sur la réorganisation territoriale. Ces concertations ont pour objet de mener une réflexion collective sur le statut, la configuration et le ressort géographique et territorial de la circonscription administrative de Bamako. C'est la toute première fois depuis 60 ans, a indiqué le Premier ministre, que l’Etat organise des consultations sur la réorganisation des circonscriptions administrative de notre pays. Cela traduit, a poursuivi le Chef du Gouvernement, la nature irréversiblement décentralisée de notre Etat et la volonté du Gouvernement d'approfondir la démocratie locale et participative. Le Premier ministre a annoncé que le Gouvernement restera attentif aux résultats de ces consultations qui seront analysés à l'occasion de synthèses nationales. En outre, il a invité tous les acteurs de la vie nationale à s'impliquer dans le débat démocratique en venant faire valoir leur convictions et propositions au sein des cadres de concertation qui s'ouvrent simultanément ce 13 novembre dans tout le pays.

La concertation régionale de Bamako se déroulera sur trois jours au cours desquels, les participants plancheront au sein de trois commissions techniques sur la réorganisation du District

 

class="gkFeaturedItemTitle" Renforcement du dialogue politique et social

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le mardi 13 novembre 2018 12:22

Le Premier ministre Soumeylou Boubeye Maiga a rencontré, le lundi 12 novembre 2018, le Président du parti YÈLÈMA, l’ancien Premier ministre Moussa Mara, l’Association des Municipalités du Mali et les Groupes parlementaires de la majorité.

Le Chef du Gouvernement a poursuivi ce lundi 12 novembre ses rencontres avec les acteurs sociaux et la classe politique en vue de renforcer le dialogue et la concertation sur les questions qui intéressent la vie de la nation.

Ainsi Soumeylou Boubèye Maïga a encore pris son bâton de pèlerin pour aller échanger avec les députés des Groupe parlementaires de la Majorité,l’association des municipalités du Mali, avec à sa tête Boubacar Bah dit Bill et le parti politique YÈLÈMA dirigé par l’ancien Premier ministre Moussa Mara.

Avec chacune de ces entités, le chef du Gouvernement a échangé sur la volonté du Gouvernement d’organiser dans les prochaines semaines la conférence sociale et les concertations régionales autour de la réorganisation administrative. Aux yeux du Premier ministre, ces réformes institutionnelles et politiques sont éminemment importantes pour notre démocratie. Il a rassuré ses interlocuteurs que sur la réorganisation administrative, il s’agit juste de l’application de la loi de 2012 relative au redécoupage administratif. Il ne s’agit de création de nouvelles régions, contrairement aux informations erronées, a rassuré le patron de l’administration malienne.

Enfin, le Chef du Gouvernement a également informé ses interlocuteurs de l’ouverture, le mardi 13 novembre 2018, des concertations régionales sur la réorganisation du territoire. Ce nouveau découpage vise pour le PM SBM à rapprocher davantage les citoyens de l’administration. Le Premier ministre a sollicité le soutien de tous pour la réussite de ces échéances.

Les hôtes du Premier ministre se sont réjouis de la démarche du chef du Gouvernement d’aller à l’écoute des forces vives de la nation sur des questions d’intérêt national.

L’ancien Premier ministre Moussa Mara appréciant cette démarche du Gouvernement a invité tous les acteurs politiques et sociaux à s’inscrire dans la dynamique du dialogue. Particulièrement, il a invité le chef de file de l’opposition à prendre de la hauteur en acceptant de rencontrer le PM et de lui faire part de ses préoccupations et sentiments. Nous devons sortir des considérations de personnes » a t il martelé.

Pour sa part, le Président de l’Association malienne des municipalités du Mali (AMM) Boubacar Bah dit Bill a exprimé son intérêt de voir s’organiser des concertations sur la réorganisation administrative. Ce qui n’a pas été le cas en 1969 ni en 1977, a rappelé l’élu municipal de la commune 5 du district de Bamako.

À la lumière de tous ces encouragements, les interlocuteurs du Premier ministre lui ont rassuré de leur engagement à soutenir le Gouvernement dans ses nouveaux chantiers.

 

class="gkFeaturedItemTitle" COOPERATION MALI-ALLEMAGNE

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le lundi 12 novembre 2018 22:09

LA MINISTRE ALLEMANDE DE LA DEFENSE REITERE LE SOUTIEN DE L’ALLEMAGNE AU MALI 

La ministre allemande de la défense, Madame Ursula Van der Leyen effectue une visite de 72 heures dans notre pays. Ce matin, elle a été reçue par le Premier ministre Monsieur SBM, a qui elle a réitéré le soutien de l’Allemagne dans la lutte que notre pays mène contre le terrorisme et en faveur du développement. Les deux personnalités ont fait un large tour d’horizon de la fructueuse et très ancienne coopération bilatérale Mali-Allemagne, notamment dans le domaine militaire, des infrastructures de développement, de l’éducation et de la formation. Elles ont exprimé leur satisfaction quant au nouvel élan impulsé à la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation, et ont positivement apprécié l’avènement de la force conjointe du G5 Sahel, en tant qu’outil de défense collective. Le Premier ministre et son hôte ont également exprimé l’attachement profond de leurs deux pays à la promotion et la protection des droits de l’homme. Mme Ursula Van der Leyen effectue sa cinquième visite dans notre pays depuis 2014.

 

Sous-catégories

Primature - Tous droits réservés

Top Desktop version